Une promesse- Sorj Chalendon (note de lecture)

 

 

Résumé : « Nous sommes en Mayenne, une maison à l’orée d’un village. Tout est silencieux, les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, sept amis en franchissent le seuil. Les uns après les autres, chacun son tour et chacun sa tâche. S’accomplit ainsi (un) serment …
Voici l’histoire d’un mystère et d’une fraternité. »

L’auteur : « Sorj Chalandon est un écrivain et journaliste français. Après avoir travaillé trente-quatre ans à Libération, il est aujourd’hui membre de la rédaction du Canard enchaîné. Lire la suite « Une promesse- Sorj Chalendon (note de lecture) »

Les deux moi

Je suis en dédicaces et je regarde la couverture de mon dernier livre, sorti il y a trois semaines.

Une photographie de moi me fait face, moi à seize ans. Nous nous observons.

Je viens d’en avoir soixante-treize ; je me reconnais. Je revois les complexes de cet adolescent qui fixe l’objectif, mal assuré : je n’ai jamais aimé que l’on me photographie.

Cinquante-sept années séparent les deux moments et pourtant…

Il est là avec deux amis, un Français et un Allemand, tous trois sur un vélo à l’arrêt, pied à terre. Deux vélos de femme et un d’homme.

Le cliché a été pris au bord de la route, devant chez moi. Il est bien sûr en noir et blanc. 1965… Lire la suite « Les deux moi »

Péripéties de la sortie d’un livre au temps de la COVID « Être jeune, être ch’ti dans les années 50-60 »

Le parcours de parution de mon quatorzième livre fut difficile. J’ai fait mes premiers envois aux éditeurs fin janvier 2020, juste avant la première vague. La conjoncture était défavorable et l’évolution fut chaotique :

– un éditeur me dit très vite l’accepter, mais ne fixe aucun horizon de publication ni n’envoie de contrat.

– un autre, honnête – je précise – me demande toutefois d’acheter 20 ex, au prix public, vu la situation et le créneau très spécial du livre. ( je diffère, mais finalement ce sera une non-acceptation de ma part, ayant trouvé une autre solution )

– suivent diverses propositions plus ou moins onéreuses ; je passe. Lire la suite « Péripéties de la sortie d’un livre au temps de la COVID « Être jeune, être ch’ti dans les années 50-60 » »

« Pistaches », roman de Didier Lemoine

L’histoire : L’histoire de Marie, une jeune femme à double personnalité. Un accident handicapant l’a amené à écrire un roman. Elle ne sait pas toujours qui elle est. La Marie de sa vraie vie ou la pistache de son roman ?
Des rencontres. Des routes à suivre ou pas. Un destin à comprendre pour mieux exister. L’amour, l’amitié, la déprime et l’humour remplissent sa vie de façon désordonnée. Elle avance malgré tout, souvent guidée par son seul véritable ami.

L’auteur : Né en 1960 à La Grande Paroisse en région parisienne, Didier Lemoine est issu d’une famille bourguignonne et ne se sent vraiment chez lui qu’à Auxerre et ses alentours. Il aime la campagne depuis toujours et réside dans un village aux confins du Loiret et de la Seine-et-Marne.
Son amour pour la nature et pour les choses vraies ne l’empêche pas d’être rêveur même s’il déteste les histoires sans cohérence.
Très tôt intéressé par la musique, il écrit depuis son adolescence, d’abord des chansons, puis des histoires courtes, des articles sportifs pour des journaux locaux et enfin tout ce qui comporte des mots. À l’âge de 50 ans, il se lance dans l’écriture d’un roman. Des noctambules presque ordinaires est sorti en 2015, puis Les secrets d’Hélène en 2016.
Lire la suite « « Pistaches », roman de Didier Lemoine »

Rando dans les Alpes

Samedi 24 juillet 2021.

Départ de la station pour une balade au haut. Montée par le télésiège, puis une heure trente à crapahuter, au final, par le sentier des crêtes pour parvenir à la croix et pointe de l’Ouillon, à 2431 mètres.

Le vent se déchaîne et vous glace malgré le soleil intense ; pull et coupe-vent sont de rigueur.

Devoir rattraper le chapeau qui, malgré le cordon d’attache serré au maximum, s’envole à tout bout de champ, laissant ses rebords se rabattre violemment sur votre visage.

Fatigue ; il faut tenir, dans les derniers raidillons.

Enfin la Croix marquant le sommet vous accueille et vous permet de souffler un peu. Lire la suite « Rando dans les Alpes »

Claude Colson : un treizième livre.

Ce vendredi 16 juillet est le jour de la parution officielle de ma deuxième nouvelle isolée (après Chronique d’un amour fou sorti il y a deux ans aux éditions Bernardiennes – 8000 mots).

Ce sont cette fois les éditions Lamiroy (B) qui publient aujourd’hui L’acte d’Elsa, dans leur collection Opuscule.

Comme nombre d’entre vous savent, j’écris dans plusieurs genres littéraires : poésie, roman court, nouvelle, récit de vie.

L’acte d’Elsa était à l’origine un texte beaucoup plus court encore (le court, toujours le court, qui reste ma marque de fabrique, avec peut-être la sensualité, du moins m’a-t-on dit un jour). J’ai dû l’étoffer pour me conformer aux exigences de la maison d’édition (5000 mots), tout en gardant – bien entendu – le cœur de l’histoire. Lire la suite « Claude Colson : un treizième livre. »

Toi-Nous (récit sur la passion amoureuse)

Paru en 2009, ce récit autobiographique et original sur l’amour fou vu par l’homme dans la relation homme-femme est toujours disponible (éditions Chloé des Lys, mais pas en juillet ni août), et auprès de l’auteur(monilet@wanadoo.fr). Également  sur commande libraires dès septembre.

Toi-Nous

Un récit.

Une rencontre sur internet.

Une histoire d’amour. Une passion aux débuts fulgurants malgré les multiples obstacles.

Puis, chez elle, l’affadissement brutal. Inexpliqué, incompréhensible pour lui, voire pour elle.

Des caractères de feu. La volonté commune d’y croire encore qui les fait « repartir » 22 fois après 22 ruptures.

L’impossible, l’ambiguïté, le vouloir, l’irrémédiable : vous trouverez toutes ces étapes de la passion amoureuse dans ce court opus que Claude Colson nous livre en alternant, une fois encore (comme dans ses deux premiers livres) – mais encore différemment – récit, poèmes en vers libres et journal intime, ici intimement intriqués, sans séparation des genres.

La violence des sentiments, la force des mots.

 

Précisions sur le contenu et extraits

La structure apparemment chaotique, avec ses trois genres d’écriture, rend compte d’une histoire d’amour qui ne l’est pas moins, mais cette fois dans le réel. Lire la suite « Toi-Nous (récit sur la passion amoureuse) »

Écriture : deux exercices formateurs

Celles et ceux qui connaissent mes écrits savent que ce qui les caractérise, c’est une certaine sensualité (souvent), un aspect visuel marqué et surtout la forme courte ( fragment, nouvelle, novellas et poésie ; on la retrouve même dans mes récits.)

J’ai eu récemment l’occasion de travailler des textes différents sous deux angles :

– L’exercice peut-être le plus simple des deux :

J’avais fait il y a vingt ans un voyage dans un pays lointain et avais tenu une sorte de carnet de bord (prose et poésie).J’avais déjà publié, outre les poèmes, une mini-nouvelle de 1250 mots, sur le net. J’ai souhaité présenter à un éditeur un travail nécessitant 5000 mots. À l’aide de mon vieux carnet, j’ai joint quelques anecdotes à ce journal de voyage, pour obtenir rapidement 2650 mots. Lire la suite « Écriture : deux exercices formateurs »

Une drôle de scène (mini-nouvelle)

(exercice à contrainte : 20 minutes de rédaction)

Il était vers midi en ce jour d’automne venteux ; j’étais en train de parcourir la ville en quête de la plus proche boulangerie, envoyé par ma compagne. Au carrefour de la rue de la République et de l’avenue Jules Guesde, elle se tenait là, immobile sous les bourrasques et la pluie fine qui commençait à tomber. Irrésistiblement attiré par cette immobilité étrange, j’approchai, secoué moi aussi par les intempéries. Quand je fus près d’elle, elle me prit par la main et m’emmena. Je n’avais opposé aucune résistance ; j’étais fasciné par sa beauté et la bizarrerie de son comportement. Sans dire un mot, je la suivis.

Nous traversâmes l’avenue et elle me guida dans une ruelle que je n’avais jamais remarquée dans la ville. Le passage était si étroit que la pluie oblique arrivait à peine à le pénétrer. Aussi notre parcours n’était-il pas désagréable : je sentais juste la tiédeur de sa main qui enserrait délicatement la mienne. Après quelques minutes de cet étrange voyage, elle pénétra soudain dans une maison Lire la suite « Une drôle de scène (mini-nouvelle) »

Extrait de Max ou l’art subtil de vieillir (roman 2019)

Vous savez peut-être que j’écris des textes courts : récits de vie, poésie et romans (novellas).

   « Max était préoccupé, Il s’inquiétait de voir son copain s’enfoncer de plus en plus dans la déprime. Il vivait à présent complètement seul depuis que Christiane était devenue une jeune femme qui, c’était logique, vivait sa vie.

Elle avait trouvé de petits boulots successifs, intercalés avec des périodes de chômage et s’était établie en union libre Lire la suite « Extrait de Max ou l’art subtil de vieillir (roman 2019) »