Fin août la mare encore (poésie)

Fin août, la mare encore

 

Des mois qu’elle m’attendait.

Soleil absent, lumière filtrée.

Tout, ce jour-ci, est tamisé ;

La voici, avec d’autres attraits.

 

Comme chaque année, en cette saison

Elle arbore une taie, en toison.

Verdâtre aujourd’hui, joli effet ma foi !

Encore surprenante, assurant autre émoi.

 

Canes et canetons la sillonnent sans crainte,

Déchirant de leur nage l’étrange manteau,

S’en venant à la berge jusqu’à moi

Qui, assis, les regarde de haut.

Effrontés, ils espèrent une pitance de roi.

 

M’auraient-ils jugé partie du lieu

Que je fréquentai, bien avant eux ?

De leur caquet en tout cas ne sourd nulle plainte ;

Leur confiance me touche ; je leur dis « Chapeau ! »

 

(août 2022)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s