Parcours éditorial d’un auteur peu connu

Parcours éditorial d’un auteur peu connu

Ceci n’est en rien un modèle ou exemple à suivre, mais seulement un constat.

J’ai fait éditer mes premiers livres en 2002. Comme beaucoup – et inexpérimenté de surcroît – je me suis adressé, après plusieurs refus des éditeurs classiques, à un marchand de rêves, qui au final s’est avéré être seulement un marchand et un mauvais !

J’ai récidivé en 2006, mais échaudé, cette fois avec un investissement volontaire trois fois et demi moindre, à bon escient, pour 50 exemplaires de mon deuxième livre, que j’ai pu écouler moi-même.

J’ai ensuite, à partir de 2007, été accepté par de petits éditeurs et publié à compte d’éditeur.

J’en étais donc à 11 structures dont 2 à compte d’auteur, pour 9 livres. 3 de ces maisons se sont révélées indélicates et ont sombré ainsi que deux autres à ce jour qui n’ont pas tenu le choc économiquement.

Cinq maisons ont encore 7 de mes livres à leur catalogue. Je constate que, malgré les efforts de certaines, la route d’une diffusion significative leur reste barrée : peu de pub, pas ou fort peu d’accès en librairie, par choix ou faute de moyens et vu la réalité du monde de l’édition aujourd’hui.

La presque totalité de la diffusion revient donc à moi-même, ce qui reste fort modeste.

Pour ce qui me concerne, l’édition numérique (jusqu’à 5 titres) a généré très peu de ventes.

Deux livres sur mes 9 parus devant être réédités , version papier,  suite à ces fermetures, je me suis récemment tourné vers une structure d’auto-édition assistée par une association à but non lucratif (ce qui au départ de mon activité d’écriture n’était pas mon choix). Elle fonctionne avec un comité de lecture, aide à la réalisation de la maquette, ne tient pas à multiplier à l’envi le nombre d’auteurs accueillis et fait ce qu’elle peut en diffusion avec ses petits moyens (un catalogue en ligne, quelques salons, mise sur sites marchands). Les choses sont claires d’emblée, je dois une fois encore faire l’essentiel de la diffusion , mais au moins le bénéfice m’en revient quasiment en totalité.

J’en suis là, l’avenir me dira la suite.

2 réflexions sur “Parcours éditorial d’un auteur peu connu

  1. Comme tu le sais je suis chez le même éditeur depuis le début, avec deux livres publiés chez un éditeur Verviétois pour des sujets typiquement verviétois. Comme toi, finalement, la promotion me revient, salons du livre, présences ici et là pour signer, facebook pour battre le tambour, catalogue en ligne assez pratique.

    Maintenant… ça me suffit, à moi. J’aime surtout être libre de mes délais, sujets, choix de la couverture (que je fais moi-même), assistance ou non à des salons. C’est une passion, et ne doit pas devenir une obsession…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s