Bientôt la Saint Martin sur la mare (poésie)

Dernière de mes 32 pièces actuelles consacrées  à cette mare  ; (voir http://www.atramenta.net/collections/la-mare/1578-913)

(et heureuse année à tous les lecteurs !)

 

Hier, c’était encore octobre

Et déjà presque novembre.

Sur la mare, on aurait dit octovembre.

———————————————

Jonchée de feuillages épars

Luisant au soleil du matin,

Elle me saluait gaiement car

Cette lumière dorée lui seyait bien

——————————————–

Ce jour-ci, le midi a passé,

Les rares rayons accrochent encore les cimes ;

Le miroir a perdu sa gaieté

Qu’à cette heure seuls les canards miment.

——————————————

Ils nagent en escouade,

Cherchant du plan les recoins.

Au banc, fraîcheur me fait le dos roide,

Mais j’apprécie leurs rêches coin-coins.

——————————————-

C’est la vie qui va là,

Multiple, inépuisable.

Elle avance, elle unit

Puissants et misérables.

——————————————–

Toujours elle prévaudra

Tant qu’à Dieu ne plaise

– parfois il en prend à son aise –

L’humanité aveugle toute ne se détruira.

6 réflexions sur “Bientôt la Saint Martin sur la mare (poésie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s