La mare, pour Bruno. (poésie)

Bruno Krol, un ami auteur de talent, peintre et poète, nous a subitement quittés. J’ai eu le bonheur de le rencontrer une fois. Je n’ai pu que lui consacrer la 54 ième pièce de ma collection « La Mare », sur atramenta.net ( ici https://www.atramenta.net/collections/la-mare/1578-913?page=1&start=0%20ICI)

La Mare, pour Bruno.

Tu es parti, l’ami,

Tu ne liras plus ces mots,

Mais la mare ne t’oublie

Et te salue, là-haut.

 

Elle s’est vêtue d’octobre,

Sa lumière est ternie.

Sur son bord, étonnant,

À mon approche à pas lent,

Majestueux, surprenant,

Vol rasant, tout gris,

Un héron s’est enfui

Pour gagner l’autre berge, impavide et sobre.

 

Cette vision m’a réjoui ;

Elle était grâce et beauté

Un peu comme tes écrits révoltés

Que nous avons tant goûtés.

 

Repartant, il m’a survolé

Jetant dessus le plan un cri rauque,

Dévoilant ses ailes une seule fois noir et blanc rayées

Et ce noir, malgré tout, m’a évoqué l’espoir.

Je l’ai associé à toi, Bruno, toi, des miséreux le roc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s