Extrait de « Saisons poétiques en train »

train couv facorat

 Hugues Facorat Édition a édité, fin décembre 2014, ce livre qui comporte environ 20 % de ces petits textes réflexifs, le reste étant des poèmes en vers libres ; tous textes consacrés aux voyages en train. (13 euros)

VOYAGES (suite)

 

Retour de vacances et reprise.

Reprise de train aussi. Le temps est maussade et même si l’on constate une clarté  plus forte qu’il y a quelques jours, l’humidité n’est pas loin. Pas huit heures encore…
Pour démentir mon propos un rayon de soleil vient frapper ma joue alors que je suis penché sur ma feuille.

Je lève les yeux et perçois à ma droite les bâtiments : immeubles, chapelle, pavillons, tous enveloppés d’une lumière jaunâtre. Bientôt surgit le château d’ A., éclairé lui aussi, une vision qui me rappelle les récentes vacances, bien qu’elles aient été pluvieuses.

Comme de coutume les passagers , à cette heure matinale, gardent le silence et je n’entends que le sourd grondement des roues.

Le train est bondé ce matin et j’ai pu trouver un strapontin dont l’assise, de guingois, peine à me porter.

Une station ; des grappes de passagers montent et se tassent sur la pateforme d’entrée, seul lieu offrant encore quelque espace. Je peux rester assis – mal, et glissant sans cesse vers l’avant – d’autant que le siège libre, à côté du mien, encore plus dézingué, dissuade les plus audacieux de prendre place. Dans l’inconfort de leur station debout quelques uns parmi les voyageurs entament, dans la promiscuité, des conversations que le bruit des essieux m’empêche d’entendre. Pas envie d’écouter, du reste.

Je lève les yeux et croise le regard – énigmatique – d’un homme accroché à une barre de maintien. Chacun se demande ce que l’autre pense et lui s’intérroge sur l’écrivant que je suis. Au dessus, par la vitre, le bleu du ciel et l’éclat jaune-pâle du soleil évoquent une lointaine liberté, invitent à s’évader par la rêverie.

… Les joies de la banlieue …. On est lundi.

 

Hugues Facorat Édition

 

4 réflexions sur “Extrait de « Saisons poétiques en train »

  1. Une enrichissante façon de voyager, tout en observant le monde environnant, d’écrire, de décrire avec des mots poétiques les choses de la vie…
    Une belle rêverie en observation. Une invitation au voyage !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s