Les lecteurs et « La petite boutique des sentiments » (novella)

boutique (Une page est également dédiée à ce livre sur ce blog)

Paru en 2012 sous le titre « Malgré tout », » La petite boutique des sentiments » a été réédité en 2014 (livre papier et numérique) par les éditions Clément) ; c’est un roman court, sentimental.

Les avis :

– JF C: « un roman court et un petit bijou. C’est un livre étonnant…A lire la quatrième couverture, le lecteur s’attend à une histoire d’amour un peu banale, écrite à la va vite. Mais très vite, dès les toutes premières pages, le lecteur se reprend : la rencontre entre cette femme et cet homme est une découverte pour l’un comme pour l’autre.

L’auteur possède une plume fine et alerte et maîtrise totalement le français, ce qui ne gâche pas l’ouvrage, bien évidemment. Sexagénaire et veuf, Michel ne cherche ni conquête, ni aventure jusqu’au jour où il rencontre Charline, de dix ans sa cadette.. L’attirance réciproque est immédiate mais rien n’est facile ni pour l’un, ni surtout pour l’autre qui vit en couple. Chacun est le produit de sa propre histoire, de sa filiation, de ses rencontres et aussi de ses déconvenues et la renaissance amoureuse n’est pas un long fleuve tranquille. Sans rien dévoiler du destin original de Charline et de cet amour fort naissant, « on » peut dire que ce livre aborde des questions d’actualité et s’éloigne des sentiers battus du paraître et du conformisme. ; Il n’est pas toujours facile d’être accepté (e), même dans cette France post soixante huitarde. Certaines personnes jugeaient comme des perversions, les relations hors mariage et comme l’écrit avec justesse l’auteur : «Les gens critiquaient du bout des lèvres la vie sexuelle d’autrui, et ce d’autant plus qu’ils vivaient eux-mêmes dans le plus total refoulement»…Le trait est dur mais malheureusement réaliste !

Ah ! j’oubliais : ne pensez pas lire ce roman par petits bouts, il n’y a pas de suspense proprement dit mais un fil invisible vous empêche de le refermer avant que l’histoire soit terminée.

Goûtez ce petit bijou.

– CG : « Une histoire d’amour c’est simple, c’est deux personnes, un et un qui font deux, mais dans la réalité, ça se complique. Claude Colson dans son livre décrit avec précision et une vraie sensibilité les maladresses et la fragilité d’un nouvel amour, quel que soit l’age, quelles que soient les expériences du passé. Ses personnages suivent un fil invisible prêt à ce casser à chaque instant. J’ai beaucoup aimé ce livre, lu d’une traite. On se plonge dans le passé des personnages pour mieux comprendre d’où viennent leurs hésitations, leurs pertubations à une histoire en devenir. »

– EC :  » Ce livre m’a étonné par sa maturité d’esprit. l’homme, torturé par les non-dits de la femme qu’il vient de rencontrer et dont il est tombé amoureux, dépasse ses peurs, ses à-priori, pour aimer enfin. belle preuve d’amour, ma foi. Ce que j’en ai retenu : une histoire dont le tempo est assez rapide, l’auteur connait les femmes sur le bout des doigts (lol). c’est fin et c’est peut être voulu que ça soit si court bien que j’aurai aimé qu’il développe un peu plus les relations diverses. »

-GR : « Malgré tout est un hymne, nous pas un péan guerrier ou agressif, une chanson d’amour douce comme une caresse, tendre comme un baiser. Toute la poésie de Claude Colson s’y retrouve, avec sa délicatesse accoutumée. Bravo! »

– DC  : « Vous m’avez perturbée par votre livre. Avant de commencer à lire , j’essaie d’imaginer l’histoire. Je me pose encore des questions sur la vie de cette jeune femme. Comment arrivez-vous à vous mettre dans le personnage de la femme. C’est vrai, qu’étant jeune, on se pose beaucoup de questions, la vie se charge de nous apporter les réponses, par forcèment celles que l’on attend. C’est très bien écrit, il a été lu en 2 h. »

-DT : « Malgré tout » c’est simplement la naissance d’une histoire d’Amour avec le grand A, celui qui frappe les coeurs, déroutant tout à la fois l’appétit et l’épiderme, qui crée le manque jusqu’à l’obsession ; celui du désir qui affole tous les sens, devant lequel on doit faire le choix de voir sa vie basculer irrémédiablement, selon que l’on choisisse l’Amour, ou à défaut, que l’on le laisse filer…

« Malgré tout »; c’est le quatrième livre de Claude Colson. C’est l’histoire d’un Amour qui se présente à un homme et une femme, une histoire à laquelle l’auteur a choisi d’associer une singularité toute particulière autour de laquelle les choix de ces deux êtres vont s’articuler.

Mais cette singularité n’est somme toute pas si particulière, finalement je crois que nous la portons tous en nous ; car ne sommes-nous pas tous égaux face à la passion amoureuse ? Se tenant là, devant elle, avec nos bagages, nos passés, nos routines, nos problèmes, nos familles, nos singularités, et ce, que l’on s’y présente au premier amour, au cours d’une relation, ou dans le souvenir d’une que l’on aurait perdue ? Je crois que lorsque nous nous trouvons face à la passion, à ce carrefour de nos vies, l’électrochoc que pressentent les corps est le point de départ à toute une série de mouvements qui, comme une onde, vony bouleverser les rapports à nos familles, à nos amis, à nos environnements professionnels, à nos routines… et ce, que l’on soit homme, femme, expérimenté ou novice.

« Malgré tout » peut laisser entrevoir une part de l’histoire qui est en chacun de nous, pour autant, c’est celle de Michel Précault, professeur de chimie à Meaux, veuf, père d’un grand garçon nommé Sébastien, et juillettiste en vacances au Cap d’Agde, qui va croiser la vie de Charline Levautre, avocate, domiciliée à Vichy, en couple depuis plus de vingt ans, venue entre autres choses, rendre visite à sa mère qui habite la région… »

– M :  « L’histoire:Michel et Charline se rencontrent au détour de vacances et c’est le coup de foudre. Il est veuf, mais elle est en couple avec une femme (çà va je ne tue pas trop le mystère on le comprend dès les premières pages). Cette rencontre va tout bouleverser dans leur vie, va remettre en cause leur conception de la vie et de l’amour.

Mon avis: une lecture très plaisante

Ce qui est bien dans ce livre, ce que j’ai aimé, c’est que pour une fois je lis une histoire d’amour entre des personnes en milieu de vie dirons-nous! Michel et Charline ont leur boulot, leur vie, leur passé et c’est pourquoi j’ai apprécié ces personnages car ils ont de la profondeur et un passé déjà bien fourni. De ce fait, on peut s’attacher aux personnages sans problème.

L’histoire m’a énormément plût. On sent venir le coup de foudre et le patatra que cela va causer, on suit les doutes et les incertitudes des deux personnages et cela donne un tout très réussi. Ce que j’ai moins aimé, c’est la vision de Michel sur la bisexualité de Charline que j’ai eut à la lecture… Je ne vous en dirais pas plus… Il faut faire attention car j’ai eut la chance d’en parler avec l’auteur et ma compréhension n’est pas ce qu’il a voulu faire passer! Si vous le lisez, j’aimerais en parler.

Enfin le style est entraînant, le livre se lit très facilement d’autant que les chapitres et le livre en lui même sont courts.

Bref, une lecture agréable. »

– AG : « Un peu court mais c’est normal vu le format ! Les personnages sont attachants, l’atmosphère particulière, très personnelle.Et la fin (ou conclusion !) moderne…Merci pour cette agréable lecture 🙂 »

– MP : « J’ai beaucoup aimé ce roman. Oui si bien décrit, surprenant aussi… J’ai beaucoup aimé l’écriture, la facilité de lire le livre et quel talent pour décrire cette vie avec trois personnages ! Je dis Bravo ! sincèrement, je ne regrette pas de le posséder en mode papier et de pouvoir le relire encore et encore. Merci à vous Claude Colson, merveilleux écrivain !

Un chef d œuvre ! Un vrai régal. Le style me plait beaucoup. Il est simple. Facile à lire. Je vais m abonner et lire vos autres livres. Il est génial ! J ai étais surprise de la tournure, agréablement car j ai connu un couple comme ça. De grands amis et le sujet et si bien décrit. J adore oui je L ai lu sans m arrêter. Bravo ! Quelle plume ! Merci de me l avoir proposé. Je suis ravie !

– PA G : « Tout à fait dans l’air du temps, puisque ce court roman traite de l’identité sexuelle, à travers l’histoire d’un trio Charline, Élisabeth et Michel. Charline et Élisabeth s’aimaient depuis longtemps, trop longtemps ? Michel s’ennuyait dans le veuvage. La rencontre de ce dernier avec Charline sur un lieu de villégiature va bouleverser la vie de ces trois quinquas. Écriture limpide. Trop de bons sentiments diront certains. Plein de délicatesse, en tous cas, et une tension subtile qui vous empêchera de refermer le livre avant la dernière page. »

– VH : « Pour commencer, j’ai été attirée par le titre et la quatrième de couverture : l’histoire d’une rencontre, une histoire d’amour. Ensuite, il faut rentrer dans l’écriture à l’os de Claude Colson , phrases courtes et simples. Puis, peu à peu on se laisse envoûter par cette petite musique. Les personnages principaux : Michel et Charline prennent chair au fil des pages. On découvre les sentiments, les troubles qu’engendrent les débuts d’une passion pour deux êtres qui n’y croyaient plus.  On a envie de connaître la suite, la fin de l’histoire. En toile de fond, c’est aussi un beau roman sur l’identité et les balbutiements d’un amour naissant. La scène de séparation provisoire comme la fin est très touchante . Après la lecture, l’émotion est là :  » L’amour fait vraiment des miracles   » .

– SF : « Comme quoi dans la vie, rien n’est jamais acquis ! Nous l’ oublions parfois ! l’histoire d’une femme et d’un homme, leur rencontre va chambouler toute leur vie… Une histoire courte, bien écrit, un joli vocabulaire qui correspond bien aux personnages.Un virage a 360 ° pour ces deux personnes qui ne s’y attendaient pas du tout !

– MS : « C’est une histoire assez courte mais l’auteur réussit cependant à bien installer son histoire, prend le temps de présenter correctement chacun des personnages. Le thème m’a plu, traité avec justesse. Je n’en dirais pas plus pour ne pas dévoiler l’essentiel du sujet. L’écriture est fluide, agréable à lire. De bonnes interrogations dans ce récit, une piste de réflexion, peut être…. Cependant, perso, je n’ai pas accroché à toutes ces questions que se posent ce couple, fort sympathique « malgré tout ». Cette histoire d’amour, même si elle survient au détour d’un chemin inhabituel, (pour l’un des personnages), n’est, à mon sens, ni si différente ni plus difficile qu’une autre… Aimer, c’est toujours prendre quelques risques, celui de décevoir ou celui d’être déçu, celui de voir une belle histoire prendre fin, celui de voir l’autre se détacher etc, cela depuis la nuit des temps, non ? Aimer, vivre, toujours…Malgré tout. Voilà la belle conclusion pour ce livre qui se lira d’une traite… »

– AP : « Bref. C’est un petit roman qui se lit très vite, non seulement parce qu’il est court, mais que le style s’y prête, alerte et sans ambages. Et puis, on s’attache à ces deux personnages, solitaires et désireux de changer de vie. L’histoire est simple, finalement, celle d’un coup de foudre qui balaie des quotidiens. Michel et Charline y font face avec plus ou moins de souplesse. J’aurais presque aimé que le texte soit plus long, que l’on passe plus de temps, en compagnie de ces amants. »

  • G : Que j’aimerais savoir si l’histoire d’amour entre Charlène et Michel va durer ! Ce bouquin m’a beaucoup plu, je l’ai « dévoré ». je l’ai préféré à …. Il raconte une histoire ! »

ACHETER : version papier 8,10 euros, numérique : 2,99  http://www.clement-ed.com/products-page/romans/la-petite-boutique-des-sentiments/#

2 réflexions sur “Les lecteurs et « La petite boutique des sentiments » (novella)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s