Réflexions sur l’amitié

amitie

Comme vous savez peut-être, c’est un thème qui m’est cher et que j’ai traité dans mon récit Chemins croisés (ed, de la Rémanence- 2014).

Je voudrais aujourd’hui en parler un peu de manière plus générale, avec le recul de mes soixante-cinq printemps (ou six : problème d’intervalle, facile à résoudre mais flemme quand tu me tiens..:) ) et de ma position de pensionné. (non, pas de guerre ; retraité comme l’on dit plus ou moins improprement).

La vie nous amène à côtoyer pas mal de monde et souvent naissent de ces contacts des amitiés, parfois durables, voire très.

Je crois constater cependant que, même celles-là, ont bien du mal à résister à ce qu’on nomme l’épreuve du temps dès lors que l’existence a séparé les amis géographiquement, les entraînant sur d’autres chemins où ils ne se rencontrent plus. Certains s’accommodent aisément de ce « papillonnage », si j’ose employer ce terme bien fort, d’autres un peu moins. Quand la rupture s’est installée, solidement, il ne me paraît pas possible de faire marche arrière et il ne reste plus qu’à faire le deuil de l’ami(e).

Eh oui, les soucis de chacun, le quotidien, le vivre dans l’instant font que l’on oublie les relations antérieures, aussi fortes qu’elles aient été, confinant même quelquefois à une sorte de fraternité.

C’est pour moi un constat, certes un peu amer – car l’amitié est dans cette affaire bel et bien trahie – mais accepté car je tends à penser que c’est-là une évolution quasi inéluctable.

J’aime à en être conscient, douloureusement serein. Pardonnez-moi, je vous prie, ces réflexions à la fois sombres et lucides. Moralité : carpe diem !

 

Cet article est, étonnamment pour moi, consulté de très très nombreuses fois (4485 fois en 2015). À croire que celle valeur manque à beaucoup d’entre nous. J’ai consacré un de mes livres (papier et numérique) à montrer l’importance de cette vertu dans une existence humaine au travers d’un récit de vie personnel ; prolongez, si vous le souhaitez, la réflexion, sous une forme bien différente –  : ici

14 réflexions sur “Réflexions sur l’amitié

  1. Et pourtant… personnellement j’ai beaucoup changé de crèmerie, comme tu le sais, et de pays. Or j’ai encore des amies datant de mon enfance! Une connue alors que j’avais 10 ans, une connue lorsque j’en avais 20, de laquelle je suis extrêmement proche encore. Lettres, coups de fils, longs interludes de silence, retour, résumé des épisodes de nos vies et tout repartait sans problème. Peut-être les femmes sont elles plus souples dans ce domaine….

    J'aime

  2. Je vois et j’entends 2 choses dans le son AMIE, la première, celle qui semble la plus évidente, la présence du mot « âme ». Ensuite la lettre « i », cette lettre si simple à dessiner, avec la tête dans les étoiles et les pieds dans la terre, ce « i » qui fait le lien entre ciel et terre ….
    La personne qui bénéficie du titre d’amie est donc pour moi, une personne liée à mon âme, le temps et la fréquence de nos rencontres n’ont pas d’importance. Nos âmes se retrouvent dans tous les cas au bon moment et s’accompagnent au delà du temps et de l’espace.

    AMIE n’est-ce pas l’anagramme de AIME ?

    Sophie …. une amie de Jean-Claude ?

    Aimé par 1 personne

  3. Comme tu l’as dit, CARPE DIEM ? J’ai pas mal bourlingué et mis les départs d’amitié sur le compte des départs tout court. Maintenant que je suis posée dans une très belle région, je m’aperçois que les amitiés circulent toujours. Il y a des amis pour chaque période et quand le temps est passé, ils s’en vont… laissant parfois un grand vide. Puis viennent d’autres amitiés. Merci Claude pour ce billet qui pose une bien belle question 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Pour moi la véritable amitié on ne peut pas la voir et on peut pas décidé avec qui mais quand l’amitié nous tient la main c’est que du bonheurs ❤❤❤❤

    J'aime

  5. pas tout à fait d’accord avec toi Claude. Un ami on ne l’oublie jamais, il reste quelque part dans notre coeur et notre mémoire. Même si on l’a perdu de vue, le hasard fait qu’on peut le retrouver, ou pas, mais en général, un vrai ami, on sait toujours il se trouve et on sait qu’on peut le retrouver quand on veut ou pas, mais on ne l’oublie jamais !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s