Sur une photo de Théléma (du blog Muse de la Butte)

ciel de vent

 

 

 

 

 

 

 

 

Un ciel indigo
Tente de diluer
Le rougeoiement-héros
Qui résiste muet
Pour buter, en bleu mourant,
Å l’orangé des confins ardents.

C’est – prophétique – l’annonce du vent.

La ville, en blanc manteau,
Éblouissant, lance ses bras décharnés,
Cherche à griffer là-haut
Le repos, depuis longtemps rêvé.

5 réflexions sur “Sur une photo de Théléma (du blog Muse de la Butte)

  1. Un ciel indigo plein de rougeoiements mordorés, qui dépasse le simple champ visuel, tant l’harmonie entre le sens des mots et l’expressivité des images fait battre le cœur bleui de la nuit ! Et des confins ardents, insaisissables, que vous avez parfaitement su approcher avec vos yeux de poète et apprivoiser avec votre âme sensible.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s